RGPD : tout savoir sur ce règlement européen

Depuis le 14 avril 2016, l’Union européenne décide d’adopter le RGPD. L’objectif de ce règlement c’est d’harmoniser les pratiques des entreprises au sein de l’Union européenne, en particulier celles qui utilisent les données personnelles des citoyens par des sociétés.

Qu’est-ce que le RGPD ?

La définition RGPD ou le Règlement général sur la protection des données est le règlement européen permettant d’encadrer la circulation et le traitement des données à caractère personnel qui existe dans le domaine de l’Union européen. Ceci est un règlement déterminé qui est présent dans l’ensemble des 28 états membres depuis le 25 mai 2018 où il est applicable directement et à force obligatoire. La RGPD est née selon le désir européen de créer un cadre juridique unifié, cela pour voir les enjeux majeurs représenter par le traitement des informations personnelles.

Qui est concerné par le RGPD ?

Le RGPD concerne tous les organisations et organismes privés ou publics qui examinent des données personnelles pour leurs comptes ou non. Cela quels que soient leur taille, que ce soit une entreprise, une administration, un ministère, une association ou une collectivité, etc. Cela concerne aussi ceux qui ont des activités qui sont établies sur le territoire de l’Union européenne ou ceux qui ciblent directement des résidents européens par exemple, un site internet à l’étranger qui propose certains services de livraison dans un pays européen avec un paiement en euros.

Pour préparer la mise en conformité avec la définition RGPD, il est nécessaire de collecter uniquement des données pertinentes, être transparent en informant clairement les personnes à qui vous collectez des données, maîtriser l’usage des données collectées, recenser les données en créant un registre, identifier et gérer les risques et sécuriser les données collectées et stockées en mettant en place quelques mesures de protection. Les entreprises concernées doivent aussi tenir un registre des activités de traitement.

Les droits des propriétaires des données traitées

Les personnes dont les données sont traitées peuvent bénéficier du droit d’accès, du droit de rectification, du droit d’opposition, du droit d’effacement, du droit à la portabilité et le droit à la limitation du traitement. Tous ces droits cadrent exactement avec la définition RGPD dans le but de sécuriser les citoyens.

Les entreprises qui traitent des données à risque doivent être vigilantes. Cela concerne les données sur les informations génétiques ou biométriques, l’appartenance syndicale, les opinions religieuses ou politiques, l’orientation sexuelle, l’état de santé, les origines ethniques. Ces types de données demandent particulièrement une attention. Pour ne pas prendre des risques sur le RGPD, vous pouvez opter pour le choix d’être accompagné juridiquement par un professionnel.

Récupérer données disque dur effacées, perdues ou supprimées
Pourquoi se former en cybersécurité aujourd’hui ?